Alex Pitti
Associate Professor/ chaire d'excellence CNRS

Current events:

  • 17-18 may 2016, Colloque UNESCO "Machines morales : développements et relation" Atelier International

  • 30 april 2016, Invited Talk, THE CRI, Soft Robotics

  • avril-juin 2015 interview du magazine scientifique Thinkovery!

Past events:

  • Frontiers of Science CNRS-JSPS joint symposium, Kyoto, january, 2015

  • conference IPAC invited talk, Loria, INRIA, april, 2014 [link]

  • Workshop "The Robotics and the Livings", Cergy-Pontoise University, 9th december, 2013

  • I am honored that great professors kindly come to speak about embodiment, self-organization, sensorimotor coordination, complexity, enaction, bio-inspired robots...
  • Book Launch, La Révolution de l'intelligence du corps, November 2012.

  • livre co-écrit avec Rolf Pfeifer,

    "La Révolution de l'intelligence du corps", aux éditions Manuella Editions.
    Book En allant à rebours de l'approche "penser, c'est calculer", qui a été l'axe principal de la recherche en intelligence artificielle jusque dans les années 1980, ce livre développe l'idée que l'intelligence a besoin d'un corps pour interagir avec l'environnement, selon le contexte et l'instant.
    Cette proposition a priori simple -mais qui est une nouvelle façon de voir l'intelligence- a des implications fortes pour qui veut comprendre les organismes vivants dans leur complexité, mais aussi pour qui veut concevoir des robots plus proches des organismes vivants dans leur façon de fonctionner.


  • #MQRF Mais que Re-faire, 16 Juin 2012

    La nouvelle IA. Nous nous inspirons du vivant pour concevoir des robots bio-mimétiques plus écologiques, plus adaptatifs et peut-être un jour plus intelligents que ceux actuels.

    "Comprendre la morphologie des organismes vivants, c'est un pas de plus vers la construction de robots plus souples, plus légers, mais aussi plus robustes contrairement à ce que l'on pourrait penser. à l'inverse des robots classiques, les animaux possèdent un nombre incroyable de muscles, ils sont aussi beaucoup moins fragiles et beaucoup moins lourds. Des études en bio-mécanique ont pu révéler que l'anatomie et l'élasticité des mammifères se conforment plus à des structures de "tenségrité" (comme la tour Eiffel, les ponts suspendus) qu'à des structures newtoniennes (comme des blocs empilés). Je présenterai des prototypes de structures de tenségrité actionnés par des mini-actuateurs pour faire émerger des comportements proches de ceux d'un animal."
Last updated June 2015